Bourgogne nature

Les bois des « FERRIERS » appartenant à la commune d’Aillant sur Tholon permettent d’observer un réseau de mares à l’intérêt écologique reconnu.

 

Il convenait d’assurer la conservation de ce patrimoine naturel, de se rapprocher d’un partenaire. Un contrat « BOURGOGNE NATURE » financé conjointement par le conseil régional de Bourgogne et la commune d’Aillant sur Tholon a été signé par les deux partenaires.

 

L’étude botanique et écologique des mares et de leurs abords, les levés topographiques ont été réalisés par les services de l’Office National des Forêts entre juin 2004 et septembre 2005.

 

 

Présentation

Le bois des Ferriers tire son nom des importants tas de mâchefers autrefois présents sur la forêt. Ces monticules étaient constitués des résidus de la fonte du minerai de fer. Cette activité est datée des IIIème et IVème siècles de notre ère.

La forêt a connu à la fin du XIXème siècle une autre activité : l'extraction de terre pour la fabrication de tuile. Cette activité nous a laissé un réseau de mares qui abritent une faune et une flore spécifique qui justifient un classement en zone d'Intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique (ZNIEFF).

 

 

Richesse patrimoniale

L'homme attiré par l'extraction du fer est probablement à l'origine de la présence de l'Hellébore vert (Hellebrus viridis) et du Séneçon de Fuchs (Senecio ovatus), qui sont deux plantes peu communes.

Les mares abritent quant à elles une population abondante de tritons et de grenouilles. La présence de bois pourrissants et d'une atmosphère très humide est favorable au maintien des lichens rares.
Les mares évoluent naturellement vers un comblement du fait de l'accumulation de matières organiques. Leur conservation passe donc par des opérations d'entretien.

 

 

Parcours

Le parcours est jalonné de 6 bornes numérotées qui vous apporteront des explications quant au milieu naturel.
De petites plaques ornées d'un triton vous guideront aux intersections. Vous pouvez aussi télécharger le plan qui vous aidera à suivre le sentier.
Face au panneau, le départ du sentier se fait par la droite, en suivant la route.


Point 1

Ces petits étangs sont le résultat de l'extraction d'argile pour les tuileries voisines. La terre végétale était déposée entre chaque zone creusée, d'où les crêtes de terre visibles dans les étangs.


Point 2

Cette mare a fait l'objet d'un nettoyage. Elle n'était quasiment plus en eau. Sa mise en lumière améliore ses capacités d'accueil pour la faune et la flore.


Point 3

Les résineux sont plantés depuis longtemps à Aillant. Ils ont servi au reboisement de zones appauvries, ou au boisement de terres agricoles comme à l'entrée de la forêt. Ici ce sont des pins laricio de Corse.


Point 4

Comme tout être vivant, les arbres meurent ! Ici, vous pouvez observer une parcelle de jeunes chênes, issus des vieux chênes qui ont été coupés. Les zones sans semis sont plantées avec des alisiers, cormiers, châtaigniers.

 

Point 5

Ce point est situé au milieu d'un "ferrier". Vous pouvez apercevoir des résidus de mâchefer dans la terre du talus. Celle-ci est de couleur rougeâtre à cause du fer présent dans le sol.

 

Point 6

La forêt d'Aillant abrite les essences forestières classiques de nos régions. A proximité de ce panneau, vous pourrez voir du chêne sessile, du hêtre, de l'alisier torminal, du pin sylvestre, du houx. Le charme n'est pas présent car localement les terrains sont trop acides pour lui.

 

 

Visites

Ce sentier de découverte n'est balisé qu'aux intersections, afin de préserver l'aspect du site. Le plan doit vous permettre de vous orienter en cas de doute.

 

 

Conseils

Il est conseillé d'avoir de bonnes chaussures de marche. Le parcours est d'une longueur de 4 km, ce qui représente une à deux heures de marche. Il est quasiment plat.
Les tiques peuvent transmettre la maladie de lyme. Pour l'éviter, il faut les enlever dans les vingt quatre heures.

Un panneau d'affichage vous informera sur les jours de chasse que nous vous remercions d'éviter.

De mars à juillet, tenez vos chiens en laisse.

 

 

Travaux en forêt communale

COMMUNE D’AILLANT SUR THOLON

   

 

              TRAVAUX EN FORET COMMUNALE

 

                

           Route forestière avec place de retournement

 

 

 

 

 

Sur proposition de l’Office National des Forêts et par délibération du conseil municipal en date du 28 août 2015, il est envisagé la création d’une route forestière et d’une place de retournement sous condition d’obtention d’aides financières.

 

Ces  importants  travaux  d’infrastructure  sont  une  amélioration du

patrimoine  forestier  communal ,  pour  les  générations  futures.  Ils

sont destinés à compléter la desserte de la forêt communale, pour favoriser l’accès aux parcelles 23-24-28 à 30, difficilement accessibles aujourd’hui par les engins forestiers, tant pour l’entretien

que pour valoriser les coupes futures.

 

Cette opération, dont la maîtrise d’œuvre a été confiée à l’O.N.F., a été réalisée par la société BOUJEAT de Nitry (Yonne). La dépense totale s’élève à 65 840.00 € H.T.. Elle est subventionnée à hauteur de 50 % du coût H.T., par l’Union Européenne, l’Etat et le Conseil régional de Bourgogne, par l’attribution d’une aide du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural et de l’Etat, au titre du programme de développement rural de bourgogne pour les « investissements dans les dessertes forestières et voies stratégiques d’accès aux massifs forestiers ». L’autofinancement du solde de cette dépense étant assuré par le produit des ventes antérieures.